Shoutout à tout ceux qui commencent à travailler

Ou ceux qui comme moi sont chez leurs parents, à la recherche d’un emploi et confus. English Version 

Il faut bien finir ses études un jour. En novembre j’ai mis les pieds pour la dernière fois dans une salle de classe, et en partant, comme ça, c’était fini. 6 ans et je suis diplômée. Je viens de fêter mon 26ème anniversaire et je suis de retour chez mes parents. Durée: indéterminée.

Partout autour de moi, j’ai vu mes amis finir leurs études cette année avec moi, d’autres commencer dans leur travail. Drôle de mélange d’excitation pour ce qui est à venir, et de nostalgie pour ce qui fut. Drôle de période pleins de changements et de décisions.

Alors si vous aussi traversez cette période étrange de transition entre les études et le travail, ou si vous venez tout juste de commencer, si vous vous demandez qui vous êtes et qu’est ce que vous êtes en train de foutre et qu’est ce que vous allez faire, cet article est un shoutout à vous tous.

Je ne sais pas pour vous, mais dès la fin des études arrive une rumeur tonitruante: « time to get to work! » Ca y est! Vous regardez des annonces, rédigez des lettres, faites travailler « votre réseau » (= s’inscrire sur Linkedin) Vos potes qui ont commencé à travailler vous rassure : « T’inquiète, c’est dur au début mais on s’y fait », pour faire passer. Tout le monde vous donne des conseils. On se dit qu’on va y arriver, et que même si ça va prendre du temps, que même si maintenant on donne trop pour pas assez, on finira par être reconnu, on finira réussir. Ou du moins par survivre. Time to get to work.

J’ai juste envie de dire.

J’espère que vous avez pris le temps de penser à vous, vraiment. J’espère que vous avez pu. J’espère que peu importe votre situation, vous réussissez à faire du mieux que vous pouvez, sans vous culpabiliser ou vous comparer aux autres. Que vous avez la chance de prendre votre temps. Que vous vous avancez chaque jour malgré les conneries sans perdre de vue vos buts et vos rêves.

Cette période me semble bien plus que juste un marathon pour décrocher un taff. Dans ces courtes années après la fin des études, des décisions vont se prendre et des fils vont se tisser qui nous guiderons dans de nombreuses années à suivre. Nous traversons de nombreux changements, des périodes de bas où la réalité du travail et de la survie dans ce monde nous pète au visage, et des moments de satisfaction à notre indépendance, à nos succès.

Et à travers tout ça, faut garder le cap de qui nous sommes. Même si nous ne connaissons ni le futur ni qui nous deviendrons, il faut réussir à s’accrocher à quelque chose de constant et solide. Et cette chose ne peut être que nous-même, que nous le voulons ou non, ça sera toujours nous avec nous-même à faire nos trucs

Parfois toutes ces possibilités qui semblent s’étirer dans toutes les directions ressemblent à un puzzle impossible à craquer. Dans cette immensité, tout calcul de risque ou probabilités de succès semblent futiles. Difficile de ne pas se sentir démuni, à la merci de la chance malgré tous les efforts pour obtenir des diplômes et de l’expérience. Le seul guide disponible se retrouve encore une fois être nous même, seule constance dans tout ce bordel.

Pour toute ces raisons, cette période d’entrée sur le marché du travail est si sensible. Beaucoup d’entre nous le vivent comme difficile et frustrant, à passer au plus vite, alors que tout prend du temps. L’année 2019 commence tout juste, et si nous ne pensons pas à nous, si nous nous laissons noyer dans les responsabilités trop réelles ou imaginées, si nous perdons notre voix dans le bourdonnement collectif, nous risquons de subir au lieu d’agir.

Comment sommes nous supposés savoir que faire si nous ne savons même pas qui nous sommes et ce que nous voulons vraiment? Sérieux.

Et vous alors, comment vivez-vous cette étape ? Qu’est ce que vous en pensez? Excité, effrayé, ambitieux ou déjà blasé? Sentez-vous qu’on respecte votre voix, que vous avez le choix dans votre vie? J’aimerai que vous me le disiez 🙂

Merci de m’avoir lu les amis et pleins de chance dans vos projets 🙂 I am rooting for you !